Homologuer une cour extérieure dans une halte garderie : Témoignage d’une directrice et son parcours du combattant

Durant ma dernière année de formation d’éducatrice de jeunes enfants, j’ai effectué mon stage long dans une halte garderie parisienne. Cette structure était située au rez de chaussée d’un immeuble comme de nombreuses garderies et crèches en ville.

Continuer la lecture de « Homologuer une cour extérieure dans une halte garderie : Témoignage d’une directrice et son parcours du combattant »

Des promenades pour des explorateurs… #1

Les sorties avec les enfants à l’extérieur d’un EAJE sont souvent source de stress. Puis, elles servent surtout d’aller d’un point A à un point B. ; pour aller à la bibliothèque par exemple.
Il me semble qu’une sortie à l’extérieur de l’espace d’une garderie peut être une activité intéressante à proposer aux enfants. C’est pourquoi, j’ai commencé à mener des recherches sur ce sujet et que je partage cette première partie avec vous.

Continuer la lecture de « Des promenades pour des explorateurs… #1 »

Coménius, le respect de l’enfant et la nature

Avant de vous parler du fondateur du métier de jardinière d’enfants et donc du métier d’éducateur de jeunes enfants. Je vais vous rappeler rapidement de Coménius (1592-1670) qui a eu un rôle important dans la pédagogie moderne.

Continuer la lecture de « Coménius, le respect de l’enfant et la nature »

Une EJE dans un CPE vert et durable à Montréal

Je prends le temps d’une journée off à la ferme pour vous parler d’une aventure qui m’attend pour Juillet et Août. Lors de mon arrêt de 10 jours à Montréal, je suis allée voir plusieurs CPE (Centre de la Petite Enfance) pour des entrevues afin de faire des éventuels remplacements pour la saison estivale. J’ai eu la chance de rencontrer une équipe engagée dans la question du développement durable et de la coopération.

Ce CPE fait parti du mouvement EVB (Etablissement Vert Brundland) se résumant en quatre mots : Solidarité, Démocratie, Ecologie et Pacifique. Depuis septembre dernier, le CPE s’est aussi inscrit dans un programme d’accompagnement et de certification en gestion durable proposé par Environnement Jeunesse. A la fin de cet article, vous trouverez les liens du mouvement EVB et du CPE durable. J’en ferai une présentation plus concrète et pratique lorsque je serai immergée dedans.

Ce CPE durable ne peut me proposer de poste de remplaçante car leur liste est déjà complète. Cependant, la directrice m’a proposée de venir bénévolement dans la structure dans le but de partager et participer au quotidien. Puis, elle m’a invitée à participer au comité pour réfléchir et mettre en place ensemble des actions concrètes et durables avec eux (professionnels et parents) qui viendront s’ajouter aux divers gestes écologiques déjà réalisés. Elle m’a aussi proposée de me mettre en relation avec d’autres CPE durable. Nous avons discuté de mes expériences de Wwoofing et des illustrations qui vont se créer au fil des mois à venir et la directrice est motivée pour me laisser proposer quelque chose aux enfants à travers ces dessins.

Dernière bonne nouvelle, le CPE a un réseau de responsables de service de garde en milieu familial (RSG). C’est plus ou moins l’équivalent des assistantes maternelles en France. La coordinatrice m’a mise en relation avec une RSG qui est intéressée pour me faire découvrir et échanger sur son métier. Elle m’a invité à passer quelques jours chez elle. Elle est aussi engagée dans un projet de développement durable et crée une majorité de son matériel pédagogique avec des produits de récupération.

Disposant d’un potager, d’un compost, et d’une aire de jeux extérieurs, il me semble que ce lieu va m’apporter de belles choses que je partagerai avec vous. Profitant de l’expérience de wwoofing pour le moment, je vous laisse une petite vidéo qui présente le projet au sein du CPE.

Liens :

Le mouvement EVB : http://www.evb.lacsq.org/qui-sommes-nous/
Environnement Jeunesse et CPE durable : http://enjeu.qc.ca/-CPE-durable-.html

 

L’engagement d’une EJE

– Qui est l’éducateur de jeunes enfants ? –

«L’éducateur de jeunes enfants est un travailleur social spécialiste de la petite enfance. Ses fonctions se situent à trois niveaux : éducation, prévention, coordination. Il s’attache à favoriser le développement global et harmonieux des enfants en stimulant leurs potentialités intellectuelles, affectives, artistiques. En créant un environnement riche et motivant, il contribue à leur éveil et à leur apprentissage à la vie sociale». (1)
Par son histoire, l’éducateur de jeunes enfants est lié au mouvement de l’éducation nouvelle. A. FERRIERE définit l’éducation nouvelle comme «un mouvement pédagogique contemporain qui n’est nouveau que parce qu’il s’adapte aux besoins nouveaux de la société d’aujourd’hui». (2)
Le pédagogue français COUSINET ajoute que l’éducation nouvelle accompagne l’enfant pour qu’il devienne un homme libre, c’est lui offrir un espace où il puisse «trouver les éléments nécessaires à la vie». (2)

L’EJE se trouve dans cette dynamique d’éducation nouvelle car il accueille l’enfant dans sa singularité et son individualité. A travers son observation attentive, sa parole, sa posture et sa réflexion à travers l’aménagement des repères et de l’espace, il s’assure de respecter chaque enfant dans son développement et sa personnalité. Cet accueil permet à l’enfant de trouver un endroit sécurisé et serein pour qu’il puisse y développer aux mieux ses potentialités.

– Un nouveau mouvement citoyen en marche –
Aujourd’hui, nous pouvons observer la multiplication de nouvelles écoles qui redonnent «à l’éducation son rôle d’éveil» pour permettre à chaque élève de devenir un «humain heureux, en contact avec sa joie de vivre, en accord avec soi-même et avec les autres».(3). Ces nouvelles écoles trouvent leurs origines dans l’éducation nouvelle.
Nous voyons également se multiplier des initiatives pour une consommation plus raisonnées et plus respectueuses pour nous et notre environnement. Nous commençons également à comprendre et accepter que les OGM, les pesticides et certaines nanoparticules auraient des effets néfastes sur notre santé. En ville, les jardins partagés se multiplient et l’agriculture urbaine fait son apparition.

Il me semble que nous observons une véritable démarche citoyenne en faveur d’un développement durable. Un nouveau mouvement est en route pour une réconciliation ville-nature, une consommation plaisir-santé. Cet ensemble est encouragé par un esprit de coopération.
En tant que citoyenne curieuse de ces nouvelles alternatives économiques et sociales, je me suis «laissée embarquer par le vent du changement qui parcourt notre monde aujourd’hui».(2)

– L’engagement d’une EJE –
En tant que travailleur social, il me semble important de prendre en compte cette transformation de la société et d’y participer tant dans ma vie personnelle que professionnelle. Ce mouvement me semble participer au développement durable, puisqu’il permet «un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs» (3).

Accueillant les adultes de demain, participer à ce changement me semble donc une évidence. N’ayez pas peur, je ne souhaite pas sensibiliser l’enfant de moins de 6 ans sur les grands questions écologiques à coups de grands discours! Je veux essayer de réfléchir de quelles manières pouvons-nous, dans nos structures petite enfance, recréer du lien avec la nature qui nous entoure.
Recréer du lien, c’est bien mais il y a t-il un intérêt pour l’enfant? Persuadée qu’il y en, je vais mener mon enquête et partager mes trouvailles dans cette rubrique.

Ce blog, c’est donc semer mes petites idées comme des graines, les laisser grandir à travers mes expériences. C’est aussi, les laisser s’imprégner, se moduler, à travers vos commentaires, vos réactions et nos échanges. Si vous menez des projets autour de ce sujet dans vos structures, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail ! Ce sera un plaisir de planter votre petite graine d’éduc’ sur le blog !

« Choisir un métier de l’éducation, c’est prendre un engagement, assumer sa part de la responsabilité collective. C’est un engagement important et personnel qui implique notre propre histoire, notre culture et ce que nous en avons fait, nos choix de vie, nos propres recherches sur le sens de certaines valeurs »

– SOURCES –
(1) http://www.passerelles-eje.info/dossiers/dossier_71_referentiel+professionnel+eje+-+definitions.html
(2)  Ces écoles qui rendent nos enfants heureux : Expériences et méthodes pour éduquer à la joie – Antonella VERDIANI
(3) http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/developpement-durable.htm
(4) Les enjeux du métier d’éducateur de jeunes enfants. Origine, évolution, actualité.- D.AUZOU-RIANDEY et B. MOUSSY