Louis Espinassous : la nature, lieu privilégié d’éducation ?

Un de mes derniers livres acquis est celui de la rencontre de Louis Espinassous et Elise Bancon-Dilet intitulé « Laissez les enfants grimper aux arbres ». En tant qu’éducatrice, je le conseille à toute personne s’intéressant à la question du plein air avec les enfants et les adolescents ! Je vais vous résumer les grandes lignes pour vous donner la curiosité d’aller y jeter un coup d’oeil 😉

« Laissez les grimper aux arbres » Entretien avec Louis Espinassous

De sa rencontre avec la déclaration universel des droits de l’Homme à l’école primaire, à ces années de scoutisme et son temps passé en Allemagne, Louis Espinassous nous conte en toute simplicité son histoire de vie qui l’a amené à devenir éducateur, conteur et berger.

En se rattachant aux bases de l’éducation populaire, il nous rappelle que les enfants ne sont pas responsables de l’avenir de la planète et qu’il faut arrêter de faire passer des messages culpabilisants. Notre relation à tous avec la nature doit surtout nous permettre de recréer du lien avec celle-ci et non de la protéger en la rendant inaccessible. Il est aussi persuader que nous avons besoin de ce lien avec la nature pour nous épanouir.
Aller jouer dehors avec les enfants, c’est aussi leur offrir une alternance pédagogique. La Nature devient alors une approche sensorielle intéressante pour que chaque enfant y puise les ressources qu’il a besoin pour grandir. Comme il le résume si bien, la nature est « l’apprentissage de l’aventure le plus extraordinaire, c’est l’apprentissage de l’autonomie le plus extraordinaire, c’est l’apprentissage de la vie le plus extraordinaire »(p.100).

La dignité humaine avant tout !
Dans ce livre Louis Espinassous met un point d’honneur au respect de soi-même et des autres. L’éducateur accompagne l’enfant, l’adolescent, dans cette dignité. Mais pour apprendre de soi et des autres, il faut les laisser faire des erreurs, transgresser tout en leur assurant une sécurité. L’éducateur doit faire connaître à chacun ses droits d’enfants et de futurs hommes inscrits dans la déclaration universelle. Il nous le rappelle tout au long de son livre.
Respecter l’autre, c’est aussi faire confiance en ses capacités tout en assurant un espace de liberté. En tant qu’éducateur, nous pouvons avoir peur de laisser cette liberté dans cet espace extérieur infini car nous pouvons prendre un risque pour la sécurité des enfants. Louis Espinassous développe longuement sur ce sujet et nous amène à nous questionner sur la prise de risque que nous sommes capables d’assumer lorsque nous sortons avec des enfants dehors et de la nécessité indispensable de prendre le temps de préparer les sorties et de définir les règles en amont.

Pour finir, la motivation, l’énergie positive et la confiance de l’éducateur a un rôle primordial pour permettre aux enfants de découvrir le monde, le dehors. Il parle de bonheur, de joie, d’enthousiasme mais aussi d’aventures et d’émerveillement aux choses qui nous entoure. Le partage de ces valeurs avec les enfants contribuera à leur plein épanouissement.
Dans ses valeurs éducatives, cet éducateur ne perd jamais l’idée de répondre à l’article 26 de la déclaration universelle des droits de l’homme « L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales ».

Pour lui, découvrir le monde et les autres dans un environnement naturel et aux potentiels infinis, c’est marcher vers une éducation en humanité.