Des promenades pour des explorateurs… #1

Les sorties avec les enfants à l’extérieur d’un EAJE sont souvent source de stress. Puis, elles servent surtout d’aller d’un point A à un point B. ; pour aller à la bibliothèque par exemple.
Il me semble qu’une sortie à l’extérieur de l’espace d’une garderie peut être une activité intéressante à proposer aux enfants. C’est pourquoi, j’ai commencé à mener des recherches sur ce sujet et que je partage cette première partie avec vous.

Quel lien avec mon expérience d’éduc’ au Québec ?
Une loi au Québec oblige les CPE de faire une sortie à l’extérieur avec les enfants une fois par jour sauf si les conditions climatiques l’empêchent vraiment. J’ai eu l’occasion de passer un entretien dans un CPE à Montréal qui accorde une grande importance dans ces sorties. Ils prennent également le bus pour aller un peu plus loin que les alentours du centre ou dans les parcs avoisinants au moins une fois par semaine. Dans une semaine, je commence un poste de remplaçante dans cette structure. Et bien sûr, je prendrai le temps de partager cette première expérience avec vous.

En attendant, penchons nous sur ce que pourrait une promenade avec des enfants dans un établissement petite enfance. Ce premier article résume de manière globale ce que peut être une promenade avec les enfants. Il décrit également les promenades qui sont proposées au sein de la pouponnière d’Emmi Pikler.
Bonne lecture !

Qu’est-ce qu’une promenade ?
Selon le Larousse, c’est une « expédition facile et de courte durée, sans risques. ». Se promener, c’est aller ici et là « pour se distraire », « faire de l’exercice ». La promenade est un moment pour prendre l’air, flâner, se dégourdir les jambes… Nos sens sont mis en éveil… il y a les bruits, les odeurs, les mouvements ou l’immobilité. Pour moi, promenade rime avec légèreté et simplicité.
Les promenades, c’est aussi une manière de découvrir le monde qui nous entoure. Il me semble intéressant de le proposer au sein des établissements petite enfance. C’est emmener les enfants vers une expédition, vers des découvertes.

Allons faire un tour avec Emmi Pikler
Dans la pouponnière créée par Emmi Pikler, le plaisir de la découverte, d’observer, de s’émerveiller font partie des principes fondateurs de la pédagogie du lieu. Il semblait donc naturel de proposer des promenades aux enfants accueillis. Ces promenades permettent de rompre une certaine quotidienneté. Ces explorations à l’extérieur de la pouponnière sont organisées différemment selon l’âge des enfants. Avant de vous présenter les différentes promenades proposées au sein de la pouponnière, il me semble important de préciser que les enfants présents durant les promenades sont là par choix. Ils sont libres de vouloir aller ou non se balader à l’extérieur de la pouponnière.

=> Les premières promenades
Elles débutent à la marche acquise. Accompagnées par leurs éducatrices, les enfants commencent par découvrir le jardin et les alentours de la pouponnière. Puis, lorsque l’enfant se sent prêt, il est accompagné vers des lieux qui animent sa curiosité. Jusqu’aux environs, les promenades se passeront dans le jardin et dans les rues avoisinantes.
Pour E.Pikler, ces sorties introduisent « du nouveau » au rythme de chacun. En effet, chaque enfant choisit s’il se sent prêt d’aller découvrir un monde plus grand, inconnu.
L’éducateur accompagne les enfants. Il est disponible et échange sur ce que les enfants regardent plus longuement, montrent ou commentent. Il me semble qu’il doit prendre le temps de s’arrêter pour parler à la hauteur des enfants.

=> L’enfant grandit et ses promenades s’élargissent
Après 20 mois, et si l’enfant est prêt, des sorties au zoo, au parc sont organisés en petits groupes d’enfant. Ce sont les promenades avec but.
Mais les promenades pour flâner, découvrir continue toujours.
Ces deux sortes de promenades gardent le projet que « les enfants vont d’une chose à l’autre, ne laissant la première que lorsque leur intérêt est épuisé, et c’est à eux que revient la prochaine initiative ».

Les promenades : une source de découvertes
La marche peut devenir source de découvertes et pas toujours un chemin pour aller d’un point A à un point B. Elle est une activité à part entière. Je ne suis pas contre les sorties au parc animalier d’à côté mais certains enfants sont souvent plus intéressés par les travaux d’à côté que les animaux. Il me semble nécessaire de prendre cela en compte. Durant la promenade, tout peut devenir sources d’observation et d’exploration si nous laissons la possibilité et le temps à l’enfant de les découvrir.

A venir… Des promenades pour des explorateurs #2 : Préparer et organiser des promenades

Sources
– Le maternage insolite, Myriam David et Geneviève Appell, Eres, collection 1001 bébés
– les promenades, vidéo de l’association Pikler Loczy
– Magazine Le Furet No.76, La Nature à petit pas…
– Enfants d’Europe N°19 : Jouer en plein air